Non classé

Douleurs arthrosiques: comment les reconnaître?

Certaines personnes peuvent souffrir de l’arthrose sans en être conscientes. C’est peut-être votre cas si vous aussi, vous ressentez des douleurs au niveau de vos articulations. Comment savoir que vous souffrez vraiment de cette maladie ? Dans cet article, nous allons vous donner quelques informations pour que vous soyez fixé sur votre état de santé.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie articulaire chronique, c’est-à-dire qu’elle dure plus de trois mois. C’est la plus fréquente des maladies articulaires. Elle se manifeste en fonction du sexe et de l’âge, par des douleurs au niveau des articulations et peut être plus ou moins handicapante.

Donc si vous ressentez des difficultés à effectuer des mouvements au niveau du genou, de la hanche, de la main, du rachis, de l’épaule, du coude ou des chevilles, il se peut que vous souffriez de cette affection.

Les signes de la maladie

Les signes qui accompagnent l’arthrose varient en fonction de l’articulation touchée. Mais, dans tous les cas, la douleur est le principal symptôme, associé à une gêne fonctionnelle.

La douleur arthrosique présente des caractéristiques bien particulières. Lorsque vous faites un mouvement, elle se déclenche et s’aggrave. Ce n’est que quand l’articulation touchée est au repos qu’elle cesse ou s’atténue plus ou moins complètement. Le matin, elle est moins importante mais augmente au cours de la journée jusqu’à être maximale dans la soirée. La nuit, elle perturbe votre sommeil au point de vous réveiller. Chaque fois que l’articulation concernée est soumise à un effort, elle réapparaît aussitôt.

Les facteurs de risque

Les facteurs favorisant l’apparition et/ou l’aggravation de l’arthrose sont variés. Cependant, sont suspectés : l’excès de poids, les traumatismes, l’âge, le sexe et l’hérédité. Toutefois, le surpoids et les traumatismes sont les plus dominants.

L’obésité est le principal facteur de risque d’apparition de l’arthrose des hanches et des genoux, mais ne se limite pas à ces deux articulations. En ce qui concerne les traumatismes, ils sont liés à l’activité sportive ou professionnelle. C’est le cas de certains sportifs comme les footballeurs qui sont plus exposés à l’arthrose du pied.

Traitement de l’arthrose

En général, il existe quatre façons de traiter l’arthrose :

  • L’éducation thérapeutique : Il s’agit d’éviter le port de charges lourdes, la marche en terrain accidenté et toute activité physique susceptible de déclencher des douleurs.
  • Les mesures « non médicamenteuses » consistent à réduire l’excès de poids et suivre un programme d’activité physique en aérobie sans essoufflement pour ne citer que ces deux options.
  • Les médicaments : Les plus utilisés dans le traitement de l’arthrose sont : les antiarthrosiques symptomatiques d’action lente (AASAL), les antalgiques comme le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’aspirine et le diclofénac.
  • La chirurgie : Quand les médicaments ne suffisent plus à soulager vos douleurs arthrosiques et que les lésions d’arthroses sont arrivées un stade bien avancé, la chirurgie est donc envisageable. À cet effet, un chirurgien orthopédiste spécialisé dans le traitement de l’arthrose pourra vous aider.