Myopie: risques et traitements

Myopie: risques et traitements

La myopie est un trouble visuel qui est de plus en plus fréquent de nos jours. En France au moins 30 % de la population est atteinte de la myopie. Généralement, elle apparaît chez les enfants ou les adolescents. C’est une maladie qu’il faut suivre de très près pour y remédier au plus tôt. Chez l’enfant, la difficulté à voir de loin est la première alerte. Après un diagnostic démontrant l’effectivité d’une myopie, il est recommandé de suivre l’évolution du mal tout y joignant un traitement qui aidera à améliorer la vision. Sans traitement et suivi, des complications visuelles peuvent apparaître telles que la cataracte ou le décollement de la rétine. Pour éviter tout cela, il est idéal d’être suivi par un optométriste sérieux.

Que faut-il savoir sur la myopie ?

De façon générale, la myopie est une difficulté que présente un individu à voir de loin. Les objets vus de loin peuvent être parfois flous. La myopie, est un trouble des yeux assez fréquent qui peut atteindre tous types de personnes : enfant, jeune, adultes et vieillard. Les personnes atteintes de ce mal ne se rendent pas souvent rapidement compte car elles ont la capacité de voir clairement de près mais pas à distance. Les causes de cette maladie sont variées. La plupart du temps, c’est une maladie héréditaire c’est-à-dire qui se transmet de parents à enfants. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de suivre les enfants dont les parents sont myopes pour prévenir un cas de myopie. À part la cause génétique, l’exposition des yeux à un écran (télévision ou ordinateur) pendant des heures ou la lecture dans un endroit sombre peuvent être considérées comme des causes de la myopie.

Quels sont les risques de la myopie ?

Les risques de la myopie sont élevés. Si elle n’est pas suivie et n’est pas traitée elle peut devenir un véritable problème au fil du temps. Ce n’est pas un mal à banaliser car elle évolue très rapidement et peut se transformer en un véritable problème oculaire. Elle peut provoquer la cataracte, le glaucome et d’autres graves maladies visuelles. Elle pourrait même provoquer la perte de la vue si elle n’est pas traitée à temps et comme il se doit.

Quels sont les traitements de la myopie ?

Les traitements de la myopie sont au nombre de trois : les lunettes, les lentilles de contact et la chirurgie oculaire.

Les lunettes

Traitement de la myopie le plus appliqué surtout pour les personnes en âge avancé et les enfants, les lunettes sont un moyen de traitement pouvant améliorer la vision de loin et la rendre plus adéquate. Pour les personnes ayant excédé 45 ans, les verres progressifs seront leur meilleur allié pour les aider à améliorer leur vision de près ou de loin. Les lunettes ou verres optiques, ont la capacité de corriger de nombreuses anomalies liées aux yeux.

Les lentilles de contact

Aujourd’hui, beaucoup de myopes ont adopté les lentilles de contact. Traitement de la myopie le plus utilisé chez les jeunes adultes, les lentilles de contact ont la capacité de corriger aussi bien la vision de loin que la vision de près. Ils sont plus adaptés pour les personnes ayant une vie plutôt mouvementée ou active. C’est un moyen de traitement qui corrige plusieurs anomalies visuelles telles que l’astigmatisme. Il existe des lentilles souples, jetables et dures. Toute fois les lentilles peuvent causer des infections oculaires sauf si elles ne sont pas bien nettoyées. Elles nécessitent un entretien et une attention tout à fait particulière. Elles sont réparties en trois différentes catégories : les lentilles orthokératologiques (semi-rigides portées uniquement la nuit et qui agissent sur les yeux en modifiant leur forme), Les lentilles semi-rigides portées de jour (corrigent la myopie et réduisent son évolution) et les lentilles souples multifocales (ralentissent l’évolution de la myopie et offre une vision améliorée).

La chirurgie oculaire

Pour corriger la myopie, la chirurgie oculaire est un moyen qui est très souvent utilisé de nos jours. Il en existe plusieures qui sont réalisés par des spécialistes ophtalmologues. Il y a la kératomileusis in situ au laser (LASIK), la kératomileusis épithéliale au laser (LASEK), la kératomileusis épithéliale in situ au laser (Epi-LASIK), la photokératectomie réfractive (PRK ou PK). Ces différents types de chirurgie se font tous au moyen d’un laser qui agit sur la cornée de l’œil. Opérations très courtes (ne durent que quelques minutes) et sans douleur aucune, elles améliorent considérablement la vision. Toutefois, la chirurgie oculaire faite avec le laser peut présenter des conséquences dont les difficultés de vision nocturne, une non-amélioration de la vision, ou encore une amélioration temporaire.