5 raisons potentielles pour la privation de sommeil

5 raisons potentielles pour la privation de sommeil

Tomber dans les bras de Morphée n’est pas une mince affaire ! De nombreux Français souffrent du manque de sommeil, ce qui peut générer des effets secondaires indésirables, voire graves, sur leurs vies et leurs santés. Quelles sont les raisons les plus fréquentes de la privation du sommeil ?

Les raisons et les causes de ce phénomène

Plusieurs facteurs peuvent causer des troubles au niveau du sommeil : les cauchemars, les terreurs nocturnes, l’insomnie, l’apnée du sommeil

En effet, les personnes qui n’arrivent pas à dormir la nuit subissent généralement des conditions inconfortables ou des malaises qui perturbent leur cycle de sommeil. Ces conditions peuvent être externes ou internes. Par exemple, il y a des milieux de travail fatigants (tournage, aviation…) qui entraînent un déséquilibre où le sommeil est ressenti comme insuffisant ou non-réparateur. Le stress, l’anxiété et la pression sont des origines majeures au manque de sommeil. L’insomnie peut aussi s’expliquer par l’existence d’une maladie physiologique innée ou acquise. Cependant, l’âge peut induire de nombreux troubles du sommeil ; citons l’exemple de la ménopause chez les femmes. Les maladies à court terme telles qu’un rhume, une grippe ou une angine peuvent entraîner des difficultés respiratoires tout en dormant, éveillant une personne fréquemment tout au long de la nuit. Parfois, même une sensation désagréable au niveau des jambes peut, également, déranger et réduire le sommeil.

La routine et les habitudes de vie ont, par ailleurs, un rôle si important pour bien dormir. Être une personne active, saine d’esprit et avoir une hygiène de vie correcte contribuent à un meilleur sommeil la nuit. Donc, automatiquement, dans le cas contraire, les mauvaises habitudes au quotidien perturbent le cycle du sommeil.

Conséquences et effets secondaires

La privation chronique de sommeil engendre des conséquences assez néfastes sur le corps et l’esprit également : telle que la vieillesse précoce. Il s’est avéré que l’on peut, en fait, constater et ressentir les effets vieillissants dus au manque ou à l’absence de sommeil (peau terne, teint pâle, cernes, yeux rouges, rides et ridules…).

De plus, ça peut entraîner la prise de poids, les sautes d’humeur, la baisse considérable de sérotonine (l’hormone du bonheur), et ce déficit est l’un des facteurs majeurs susceptibles d’entraîner la dépression. Sans parler de difficultés par rapport à la concentration et les problèmes de mémoire. Aussi, en France, on constate qu’un grand nombre d’accidents de la route est causé par des conducteurs qui souffrent de la somnolence.

Comment retrouver le sommeil ?

En cas d’insomnie, le premier réflexe consiste à recourir aux somnifères, pourtant, il existe d’autres moyens qui peuvent être tout aussi efficaces.

Il faut par exemple éviter les boissons énergisantes et privilégier celles qui sont à base d’herbes. Autrement dit, optez pour les tisanes et les camomilles pour leurs vertus relaxantes et apaisantes. Il faut également éviter les écrans des appareils électroniques (smartphones, tablettes, ordinateurs, télévisions…) : environ 60 minutes avant d’aller se coucher, il faut impérativement débrancher toutes les sources de lumière bleue.

D’autres solutions peuvent stimuler et aider à traiter le manque de sommeil telles que les musiques relaxantes, les massages, la lecture et le yoga…