Tout savoir sur Louvecienne

Tout savoir sur Louvecienne

Tout savoir sur Louvecienne

Tout sur Louveciennes !

Commune française située dans le département des Yvelines en région île de France, Louveciennes ou encore Luciennes, appartient au canton du Chesnay. Elle se trouve dans la proche banlieue Ouest de Paris et ses habitants sont appelés des Louveciennois ou Luciennois. Elle est une commune résidentielle du département des Yvelines et située à 10 km de Paris sur le coteau de Seine entre Versailles et Saint-Germain-en-Laye. Louveciennes a une superficie de 537 hectares dont 260 d’espaces naturels. La commune de Louveciennes dispose d’une gare Transilien SNCF qui est située au cœur de la ville.

Le territoire communal se caractérise par une forte présence d’espaces naturels liés au passé de la ville mais également à ses multiples parcs arborés et massifs boisés (bois de Louveciennes, forêt domaniale de Marly, réserve de chasse présidentielle). Fort taux d’urbanisation constaté le long des axes de circulation et notamment la ligne des chemins de fer. Son évolution est très contrainte par la densité des espaces naturels protégés et par la forte présence en sous-sol d’anciennes carrières et champignonnières. Les logements à Louveciennes, sont généralement de grandes tailles avec une moyenne de 44 % de 5 pièces et plus construites. Une zone de bureaux et d’activités de tout genre, restaurants, garages, stations-service… est installée en bordure de Seine le long de la RN 13. Elle est inoccupée depuis des années et fait face à l’usine de traitements des eaux de Versailles et de Saint-Cloud. En 10 ans, le nombre de logements est passé de 2 936 à 3 080 et parmi ces logements, 91 % étaient des résidences principales, 1.6 % sont des résidences secondaires et 7.4 % des logements vacants. 30 % des logements sont des maisons individuelles et 70 % des appartements. Louveciennes est une commune qui doit être encore aménagée et restructurée. Plusieurs sites doivent être urbanisés à l’instar des anciens tennis municipaux abandonnés depuis des années, le site des plains champs, le site de ville-vert… tous ces sites en friche peuvent être transformés et redynamiser pour le bonheur public. L’installation d’un campus universitaire, la prévision d’un centre commercial et tertiaire… sont tous prévus dans le projet d’aménagements de la commune. Ledit projet pourrait concerner les études asiatiques, supérieures et l’apprentissage. Aussi, ce projet permettrait de régler des problèmes liés au logement des étudiants, le logement social… il est important de souligner que ce projet n’aurait aucune conséquence négative sur Louveciennes, au contraire, il lui permettrait de retrouver son intégrité territoriale.

Histoire et atouts de Louveciennes

Comme pratiquement toutes les communes des Yvelines, Louveciennes dépendait au XIe siècle de l’abbaye de Saint-Denis. Un petit village d’agriculteurs réputés pour leur culture des arbres fruitiers et des vignes sur les coteaux de la Seine. Sa renommée commença par prendre au XVIIe siècle lorsque Louis XIV installa sa cour à Versailles et fit construit le château de Marly. Le chemin de fer menant, premièrement à Saint-Germain-en-Laye puis dans à Saint-Nom-la-Bretèche via Bougival et Louveciennes, est la conséquence de la construction d’un nombre important de résidences secondaires bourgeoises, petits manoirs et campagnes. Louveciennes, jusqu’en 1964, faisait partie de l’ancien département de Seine-et-Oise.

Avant la loi de juillet 1964, Louveciennes faisait partie du département de Seine-et-Oise mais la réorganisation de la région parisienne en 1964 a fait qu’elle appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Saint-Germain-en-Laye après un transfert administratif effectif le 1er janvier 1968. Lors des élections législatives, la commune Louveciennes fait partie de la 4e circonscription des Yvelines. Louveciennes fait partie de la communauté d’agglomération Saint-Germain Boucles de Seine depuis le 1er janvier 2016 et membre de Paris Métropole.

La population louveciennoise est très variée avec deux tranches d’âge en majorité. Les 0-14 ans et les 45-59 ans. La population féminine est supérieure à celle masculine et à un taux de grandeur égal à celui du taux national, 51-52 %. La ville possède 4 écoles (3 sont publiques : Paul-Doumer, les Soudanes, Leclerc et une école privée : Sainte Jeanne d’Arc) qui comptent les maternelles et les primaires mais malheureusement pas de collège. Il faut donc se rendre dans les villes voisines pour étudier au collège. Louveciennes dispose d’un musée intercommunal avec Marly-le-Roi situé à la grille royale à Louveciennes mais aussi, d’une bibliothèque-médiathèque.

Comme toute ville, Louveciennes organise annuellement, le 3e dimanche de septembre, la traditionnelle « fête des fleurs de Louveciennes ». Mieux, en novembre, a lieu le salon du design et en mai le salon Fleurs et Jardin. Une grande brocante se déroule à la fin du mois de mai. Louveciennes participe au concours des villes et villages fleuris.

En matière de l’emploi, en 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s’élevait à 4 193 personnes avec un taux de 71.4 % d’actifs dont 66.9 % ayant un emploi et 4.5 % de chômeurs. Dans la zone d’emploi, on en comptait 1 727 contre 4 688 en 1999.le nombre d’actifs ayant un emploi résidant dans la zone d’emploi est de 2 855. On peut donc en déduire que la zone d’emploi n’offre qu’à peine, un peu plus d’un emploi pour deux habitants actifs. Qui dit emploi, dit entreprise. Ainsi, au 31 décembre 2010, Louveciennes comptait 622 établissements comme suit :

  • 2 dans l’agriculture-sylviculture-pêche
  • 28 dans l’industrie
  • 22 dans la construction
  • 499 dans le commerce-transports-services divers
  • 71 étaient relatifs au secteur administratif.

En 2011, 83 entreprises ont vu le jour à Louveciennes dont 46 par des entrepreneurs évoluant à leur propre compte. Louveciennes est la ville de plusieurs sites d’entreprises telles que : l’éco-park l’usine de traitement des eaux, le site de Villevert, le centre de formation national de BNP…

En résumé, Louveciennes est une ville riche en plusieurs domaines et n’attend qu’à être exploitée pleinement à des fins commerciales, cela engendrerait la baisse du taux de chômage des jeunes ayant l’âge de travailler. Le patrimoine architectural de Louveciennes force le respect et il faudra le perpétuer de génération en génération.