Comment éviter une mycose buccale ?

Comment éviter une mycose buccale ?

Les champignons peuvent aussi infecter les muqueuses de la bouche, notamment le Candida albicans. La mycose se manifeste alors par des taches blanches sur l’intérieur des joues et la langue, parfois sur le palais et dans la gorge. Les bébés en sont aussi victimes. Comment l’éviter ?

Les causes de la mycose buccale

Il faut savoir que les champignons responsables de la mycose vivent en totale harmonie avec les bactéries protectrices de notre flore buccale. Le déséquilibre est alors créé soit par une lésion (le port d’un appareil dentaire par exemple), une grossesse, le manque d’hygiène, des médicaments (antibiotiques, corticoïdes, neuroleptiques) ou une pathologie (le VIH, le diabète). Certains facteurs environnementaux tels que le tabac ou l’alcool sont déclenchants.

Les conséquences d’une mycose non soignée

La mycose buccale est bénigne, voire anodine du moins à ses débuts. Elle peut ensuite évoluer vers des douleurs et même des saignements. En cas de déficience immunitaire, la mycose pourra migrer vers les organes vitaux. Il est donc important de la soigner.

Les traitements

Prendre rendez-vous avec un dentiste à Laval pour poser le diagnostic. Il vous prescrira un bain de bouche ou des médicaments antifongiques selon le stade de l’évolution. En revanche, les bébés en bonne santé n’auront pas besoin de traitement. Néanmoins, le médecin peut vous prescrire de nettoyer la bouche de votre enfant avec de l’eau bicarbonée avant chaque repas. Le traitement pourra être complété par l’application d’une crème antifongique sur les gencives. En avalant sa salive, l’enfant permettra au produit de descendre vers son système digestif.

Les gestes de prévention

Pour les bébés, l’hygiène est primordiale. Il faut savonner tous les objets qu’il porte à sa bouche. Faites également bouillir son linge (draps, serviettes, langes, bavoirs)  et stérilisez bien les tétines et les biberons.

Les personnes âgées sont plus exposées à la mycose buccale en raison du port d’un appareil dentaire ou de fausses dents. La prévention consiste à diminuer la consommation des aliments préférés du champignon : le sucre, la levure, les produits laitiers, la viande, les céréales et notamment le blé, le seigle, l’orge ou le maïs, l’alcool, les carottes. 

L’hygiène dentaire est la base de la prévention. Le brossage des dents doit être minutieux, durer au moins trois minutes et se terminer par le passage d’un fil dentaire. Ne partagez jamais votre brosse à dents ni vos couverts de table. Lavez-vous les mains régulièrement.