Comment reconnaitre un manipulateur narcissique

Comment reconnaitre un manipulateur narcissique

Le manipulateur narcissique, bien souvent il s’agit d’un homme beau, intelligent qui sait parler, mais surtout qui sait séduire. On croirait le gendre idéal, mais c’est un menteur avéré expert en manipulation. Qui est donc ce genre d’homme qui choisi soigneusement sa victime avant de la plonger dans un gouffre émotionnel dont il est dur de se relever ?

Qu’est-ce qu’un pervers narcissique ?

Le pervers narcissique est en réalité une personnalité et non pas un trait de caractère. Il s’agit d’un fonctionnement du cerveau, un trouble du comportement qui est assez bien défini. Bien souvent c’est un homme, qui peut être n’importe qui : (un ami, un voisin, un cousin). On retrouve chez tout pervers narcissique le même noyau central : l’immaturité émotionnelle. Pour le pervers narcissique « l’autre » n’existe pas, comme chez l’enfant, c’est-à-dire que l’autre n’est pas un individu à part entière qui a des besoins. C’est un être qui est là uniquement dans le but de satisfaire ses propres besoins, ce qui en fait un égocentrique absolu, tout devant tourner autour de sa personne.

Ce trouble du comportement peut atteindre tout le monde, mais l’environnement dans lequel on grandit et les traumatismes subis pendant l’enfance par exemple, peuvent accentuer le problème. Cela ne signifie pas que tous les pervers narcissiques ont souffert au moment de l’enfance. On sait juste qu’ils ont souvent été des enfants capricieux ou des personnes qui veulent prendre une revanche sur la vie.

Comment le reconnaître ?

Les signes de reconnaissance sont généralement : le manque d’empathie, une certaine incapacité à gérer les frustrations d’où l’instabilité émotionnelle. Ensuite, le pervers narcissique est doté d’une ruse très développée et d’une grande intelligence. En effet, il brille en société et fait tout pour avoir un bon statut social (cela peut passer notamment par de grandes études). Il a par ailleurs une vision grandiose de lui-même et a constamment besoin de l’admiration des autres.

Autre symptôme très important : il est charmeur et séducteur. Lorsqu’on le rencontre, on a l’impression que c’est l’homme idéal, le gendre parfait, un bon mari. C’est justement ce charisme qui lui permet de mieux manipuler sa victime, la parole devenant son arme la plus précieuse. Il dit les choses sans les dire, parce que le sous-entendu est pour lui un bon moyen de faire passer un message plutôt négatif comme un reproche ou une critique.

La proie d’un pervers narcissique va lentement mais sûrement être sous son emprise sans prendre conscience de ce qui est en train de se passer. Dans un premier temps, elle ressent généralement quelque chose de très vif, de très puissant comme de l’amour. Elle a donc l’impression d’avoir rencontré une partie d’elle-même, un peu comme si cet homme était son double. Elle va donc s’enliser dans une dépendance qui la fait souffrir. La victime se sent totalement affaiblie et poussée dans ses limites émotionnelles.

Avec le pervers narcissique on se trouve dans le triangle de Karpman, c’est-à-dire avec la relation de « victime, bourreau, sauveur ». En premier lieu, il valorise sa « compagne », pour pouvoir mieux la rabaisser par la suite. Et c’est à ce moment-là qu’il enfile le manteau du sauveur pour essayer de la tirer vers le haut et ensuite recommencer son cycle infernal. Au fond de lui-même, il s’agit d’un individu qui est extrêmement anxieux, qui ressent le besoin de tout contrôler. C’est la raison pour laquelle on le retrouve à des postes « importants » où il peut jouer les chefs et prendre facilement le dessus.