Médecine : comment augmenter ses chances au concours de fin de première année ?

Médecine : comment augmenter ses chances au concours de fin de première année ?

Vous rêvez de faire médecine, mais le concours de PACES (Première Année Commune des Études de Santé) vous fait peur ? Il est vrai que c’est un concours très sélectif puisqu’en moyenne 11 % seulement des étudiants sont sélectionnés. Cependant, il ne faut pas se décourager pour autant. La clé est la même pour chaque épreuve de la vie : travailler efficacement pour réussir avec brio. Comment passer le concours haut la main ? Comment augmenter vos chances au concours de fin de première année ? Nous vous livrons tous nos petits conseils dans cet article.

1- La préparation anticipée :

Vous êtes un lycéen en Terminales S et vous savez déjà que vous voulez faire médecine plus tard ? Eh bien, vous pouvez commencer à concrétiser votre rêve dès maintenant ? Pour ce faire, deux options s’offrent à vous :

  • La préparation individuelle : La méthode la plus commune pour préparer un concours est d’étudier, réviser et apprendre de manière efficace et organisée. Avec Internet, toutes les informations sont accessibles. Il n’y a plus d’excuses pour l’ignorance. Vous pourrez même trouver des exercices types ou des modèles de concours de PACES à télécharger pour vous entraîner. D’un autre côté, plusieurs étudiants ou professeurs agrégés offrent un partage de leur savoir par le biais de la plateforme de YouTube. De cette manière, vous aurez un professeur particulier à l’intérieur de votre écran.
  • Le tutorat : Le tutorat vous permet d’être encadré par un tuteur attitré, à savoir un étudiant en 2e ou en 3e année de médecine. Une aide pédagogique pour avoir des connaissances globales sur les 8 unités d’enseignement qui constituent les matières du concours.
  • La prépa médecine anticipée : Cette option est devenue une tendance parmi les jeunes qui veulent faire médecine à tout prix. En effet, beaucoup de lycéens trouvent le moyen de fusionner préparation d’un bac S et préparation du concours de PACES.

La préparation comprend des ateliers intensifs où l’on consolide les acquis et les savoirs des lycéens et on y ajoute les informations nécessaires (généralement apprises durant le 1er semestre de l’année commune), des encadrements avec des tuteurs, des exercices concrets issus des anales (QCM, QCD ou QROC) et des concours blancs pour évaluer votre niveau.

Plusieurs prépas anticipées ont ainsi vu le jour, comme Thalès ou Antemed, qui donnent des aperçus de leurs programmes sur leurs sites Web et vous permettent de cette manière de choisir la formule qui vous correspond le plus.

2- La préparation au premier semestre :

Vous avez eu votre bac S avec mention et vous venez de réussir le premier examen du premier semestre ? Sachez qu’il vous faudra être méthodique pour réussir le concours de fin d’année.

Procédez efficacement. Vous avez 8 unités d’enseignement (Chimie et Biochimie/Biologie cellulaire et histologie embryologie/Physique et biophysique/Biomathématiques, biostatistiques et probabilités/Anatomie/Sciences humaines et sociales et Santé publique/Physiologie et matière spécifique). Ce qui vous fait une grande masse d’apprentissage. Néanmoins, ne faites pas l’erreur de vous concentrer sur une ou deux unités et de laisser le reste de côté. Ce genre de pari universitaire ne fonctionne pas en médecine, puisqu’il est préférable d’avoir un niveau moyen global qu’un niveau excellent en une seule unité.

Pour les matières où il y a des informations à être retenues par cœur (anatomie générale, physiologie, biochimie…), optez pour le système des fiches colorées. De cette manière, même si votre mémoire flanche, votre mémoire visuelle vous sauvera.

Pour les matières de logique à savoir les biomathématiques, les probabilités, la biophysique… Concentrez-vous sur les formules de bases. Le reste en découle. Si vous maîtrisez les racines, le reste viendra tout seul.

Pour les matières de rédaction, nous parlons ici surtout des sciences humaines et sociales, apprenez le nécessaire et puis faites confiance à votre talent de rédaction.

3- Préparation psychologique :

Préparer le concours de PACES au lycée ou au premier semestre ne sert à rien si vous stressez beaucoup. En effet, le mauvais stress est un anti-réussite. Vous pouvez même atteindre le surmenage si vous forcez trop.

La meilleure des stratégies et d’y aller serein.Techniquement, mettez toutes les chances de vos côtés. Psychologiquement, soyez confiant.