Comment devenir thanatopracteur : les études et formations

Comment devenir thanatopracteur : les études et formations

Il existe de nombreuses sciences développées au fil des années. Ces sciences concourent au bien-être de l’Homme. L’une des sciences pas assez développées parce qu’un peu méconnue, est la thanatopraxie. En rapport avec la mort, elle n’attire pas de nombreuses personnes, alors qu’il y a de bonnes opportunités dans le domaine. Le praticien de la thanatopraxie, est appelé thanatopracteur. Quelles formations suivre et quelles compétences avoir pour devenir thanatopracteur ? Dans cet article, nous répondons à ces questions.

Que savoir sur la thanatopraxie et sur le métier de thanatopracteur ?

La thanatopraxie est une science qui utilise un ensemble de techniques modernes pour conserver le corps d’un défunt. Cette science est aussi appelée soins de conservation ou embaumement. Lorsqu’elle est appliquée sur le défunt, le corps de ce dernier est préservé de la décomposition naturelle et près de 90 % de micro-organismes et d’infections sont détruits. L’objectif principal de la thanatopraxie, est de faire en sorte que la putréfaction du corps du défunt soit provisoirement réduite ou limitée. Il existe aussi, des techniques de thanatopraxie définitive. Dans ces cas, différents composés sont utilisés.

Comme nous l’avons dit plus haut, celui qui pratique la thanatopraxie est appelé thanatopracteur. Son rôle est de pratiquer sur le corps du défunt, des soins esthétiques et sanitaires pour retarder la dégradation. Ses travaux se résument en trois grands points. C’est lui qui nettoie le corps, qui fait la reconstruction post-traumatique si cela est nécessaire et c’est celui qui fait la gestion des déchets. Ensuite, il procède aux soins de conservation. Les soins de conservation consistent à faire l’injection d’un produit sur le corps et à évacuer les fluides du corps. Enfin, il fera les soins de présentation.

Quelles études suivre pour devenir thanatopracteur ?

Pour devenir un thanatopracteur, il faut avoir de nombreuses compétences dans des secteurs variés. Vous devez en effet, avoir des notions de médecine légale, d’anatomie, de toxicologie, d’anthropologie, d’histologie et d’hygiène et sécurité. Vous devez aussi maîtriser quelques rites religieux et connaître le droit funéraire en vigueur dans le pays. En fonction du pays, la durée et le niveau de la formation varient. Dans certains pays, la thanatopraxie fait partie des métiers du traitement de la mort. À la fin de votre formation, vous passerez un examen de qualification. En France, il existe des écoles spécialisées dans le domaine. Elles vous délivrent après votre formation, un diplôme national. Mais, pour commencer à exercer, vous devez avoir une habilitation préfectorale. L’une des écoles de thanatopraxie les plus célèbres en France, est l’Institut des métiers funéraires.

L’Institut des métiers funéraires

Il s’agit d’un institut qui vous propose des formations, pour vous préparer à l’examen national de thanatopraxie. Pour cela, l’institut utilise des moyens pédagogiques, comme des cours théoriques, des cas pratiques, des jeux de rôle, des exercices. Le contenu de la formation est assez varié. Vous suivrez des cours sur la théorie des soins de conservation, des cours d’anatomie, de microbiologie, de sciences humaines, etc. Pour accéder à cet institut, il faut avoir au moins le niveau Baccalauréat. Vous déposez vos dossiers et le responsable pédagogique fait une sélection. En optant pour cet institut, vous pourrez devenir un thanatopracteur aguerri.